Andrea Blum
Grey Matter
capture_d_e_769_cran_2019_05_15_a_768_13_41_10.png

Grey Matter

1/1

Grey Matter (Matière grise)

 ……. Zone du cerveau impliquée dans la perception sensorielle

 

Les murs de la galerie sont peints du même gris que le sol.
L’espace est faiblement éclairé, comme en rêve, pas totalement sombre.
L’architecture de l’espace est l’armature d’une série d’expériences ; certaines sont traduites par la vidéo, d’autres par des dessins numériques, du texte et du mobilier.
Les expériences sont des scènes qui dépeignent notre présence dans la nature, et la présence de la nature en relation avec nous-même.
Ces scènes proviennent d’une image composée, actualisée dans l’espace réel.

 

Andrea Blum est une artiste installée à New York, qui conçoit des œuvres pour l’espace public en Europe et aux États-Unis, parmi lesquels des espaces urbains, des parcs, des scénographies d’expositions, des bibliothèques, des espaces domestiques et du mobilier. Son œuvre est exposée dans des musées, des galeries et diverses manifestations dans le monde entier. Elle a fait l’objet de nombreuses expositions monographiques, entre autres à La Conservera, Centro de Arte Contemporáneo (Espagne), au Stroom Center for Art & Architecture (Pays-Bas), au Henry Moore Institute (Royaume-Uni) et au Creuset, Centre d’art contemporain (France). Elle a spécialement conçu des projets pour la 51e Biennale de Venise, la Maison rouge, le Mudam (Luxembourg), et a réalisé la scénographie de La Favorite de Donizetti au théâtre des Champs-Élysées. En 2005, elle a été nommée chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres par le ministre français de la Culture. Blum est professeur au Hunter College, à New York, et prononce régulièrement des conférences sur les relations entre art et architecture.

Andrea Blum expose son travail avec Fabienne Leclerc depuis le début des années 1990. C’est la première fois que son travail intègre des images en mouvement.